Repérage de la Maltraitance et de la Violence faite aux Femmes, et Conduite à Tenir (avec l’ANFIIDE)

Toutes les femmes, quel que soit leur statut socio-économique, leur âge, leur orientation sexuelle, leur état de santé, leur handicap peuvent être concernées par la violence ou la maltraitance.

En moyenne en France, 219 000 femmes âgées de 18 à 75 ans sont victimes de violences physiques et/ou sexuelles commises par leur ancien ou actuel partenaire intime, au cours d’une année.

Seulement 19 % de ces victimes déclarent avoir déposé une plainte auprès de l’autorité (gendarmerie ou commissariat de police) à la suite de ces violences.

En 2018, 121 femmes ont été tuées dans un contexte de violences au sein du couple. Cette même année, 21 enfants mineurs, ont été tués sur fond de conflit conjugal.

Les femmes restent les premières victimes de violences conjugales, mais il faut rappeler que les hommes peuvent aussi être victimes de ces violences.

Au regard de ces données épidémiologiques plus qu’alarmantes, il est attendu des professionnels de santé, entre autres, de pouvoir repérer et de savoir agir lorsqu’ils rencontrent une situation de maltraitance ou de violence avérée, ou lorsqu’ils suspectent une telle situation.

Formation OBLIGATOIRE pour l’ensemble des soignants !

Loi N°2014-873 du 04 Août 2014 pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes.

Article 51 : obligation de formation : « La formation initiale et continue des médecins, des personnels médicaux et paramédicaux, des travailleurs sociaux, des magistrats, des fonctionnaires et personnels de justice, des avocats, des personnels enseignants et d’éducation, (…) comporte une formation sur les violences intrafamiliales, les violences faites aux femmes ainsi que sur les mécanismes d’emprise psychologique. »

Formation DPC

décembre 30, 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.