Attestation de Formation aux 40 Heures en ETP

La transition épidémiologique qui limite peu à peu la prévalence des maladies infectieuses au profit des maladies chroniques et métaboliques amène le système de soins à repenser son offre vers plus de prévention : il s’agit désormais au mieux d’éviter l’apparition d’épisodes pathologiques aigus, au pire d’accompagner les patients dans le vécu d’une maladie déjà déclarée. Dans ce contexte, la culture soignante est mise à mal. De curatives, les interventions deviennent de plus en plus préventives, ce qui oblige les professionnels à acquérir de nouvelles connaissances et de nouvelles compétences. Parmi elles, l’éducation thérapeutique devient incontournable puisqu’elle constitue le mode d’intervention émergent de la prévention. Les établissements ne sont pas en reste puisqu’ils doivent également s’adapter à cette nouvelle offre de soins, et insuffler au sein de leurs équipes une culture de la prévention, tout en veillant à l’harmonisation des savoirs et des pratiques.

Ce programme pédagogique entend donc illustrer ces réalités dans le contexte législatif et réglementaire de la loi dite « HPST » de 2009, et de ses textes d’applications parus au journal officiel en Août 2010, actualisés en Mai 2013. Il est ainsi désormais nécessaire de justifier d’une formation de 40 heures et de valider une grille prédéfinie de compétences afin d’être légitime à pratiquer l’éducation thérapeutique.

La première partie (J1 + J2) apportera aux participants les connaissances actualisées qui leur seront nécessaires pour alimenter cette culture de l’éducation. Elle leur permettra d’en comprendre les enjeux, le cadre, les méthodes, les outils, et de maîtriser un contenant : la démarche éducative.

Parce qu’éduquer un patient ne se limite pas à lui transmettre de manière linéaire les savoirs, les savoir être et/ou les savoir-faire jugés utiles par le corps des soignant, la deuxième partie de ce programme (J3 + J4) s’attachera à donner à ces derniers les connaissances utiles au développement de leurs compétences relationnelles : rappels sur la communication, maîtrise des techniques de relation d’aide, et sensibilisation à la pratique de l’entretien motivationnel.

La troisième partie (J5 + J6) sera à la fois pratique et réflexive puisqu’il sera demandé aux stagiaires de réinjecter les connaissances apportées les quatre premiers jours dans des programmes éducatifs déjà en place (évaluation, actualisation) ou tels qu’ils seront amenés à les mettre en œuvre dans leurs services respectifs (conception). A ce titre, ils travailleront à harmoniser leurs pratiques dans le contexte d’une équipe pluridisciplinaire.

Seront également abordés au cours de cette session les modèles psychosociaux utiles à la compréhension de la situation éducative, dont des références au modèle allostérique de Golay et Giordan, et les principaux modèles des sciences de l’éducation.

Enfin, un état des lieux réglementaire et administratif sera réalisé le cas échéant afin de mettre en corrélation le projet de service/d’établissement avec les attendus des tutelles, et en particulier de l’ARS.

Au terme de cette formation, il sera remis aux stagiaires une ATTESTATION justifiant que la formation valide les critères réglementaires précités.

Objectifs institutionnels

  • Intégrer l’ETP dans l’offre de soins de l’établissement / intégration de l’ETP dans la pratique libérale
  • Envisager le cas échéant le recours au dispositif MIGAC pour financer ces actions.

Formation FIFPL

 

juin 11, 2020