Prendre en Soin les Patients Atteints de Démence de type Alzheimer

Public

Toute personne amenée à prendre soin d’un patient atteint d’une démence de type Alzheimer.

Durée

2 jours présentiels

Pré-Requis

Aucun

Problématique

Avec l’allongement de la durée de vie, l’incidence de la Maladie d’Alzheimer augmente de façon vertigineuse. Les projections actuelles avoisinent un doublement du nombre de personnes atteintes par période de 20 ans. Parmi les démences neurodégénératives, la maladie d’Alzheimer est la forme la plus fréquemment rencontrée (environ 70 % des cas). Les perturbations les plus précoces et les plus fréquentes sont des troubles bénins de la mémoire portant sur les faits récents et le plus souvent sur des détails de la vie quotidienne. Il s’ensuit une lente évolution des symptômes qui vont progressivement s’étendre à des troubles de l’organisation et de la programmation (fonctions exécutives), du langage (aphasie), une maladresse gestuelle (apraxie), un défaut de reconnaissance des objets, des lieux, des personnes (agnosie). La maladie s’accompagne également de divers troubles du comportement qui viennent aggraver les troubles cognitifs et peuvent diminuer la tolérance de l’entourage : repli sur soi, apathie, symptômes dépressifs, troubles du sommeil, de l’appétit, agitation, hallucinations… Les aidants naturels sont les premières victimes de la maladie ! Enfin, des signes neurologiques somatiques apparaissent le plus souvent, entraînant des troubles de l’équilibre, de la marche, et augmentent le risque de chutes. La maladie d’Alzheimer peut être perçue comme une lente et inexorable dégradation intellectuelle et physique des patients.

L’un des objectif poursuivi par les cliniciens est de repérer les patients atteints de troubles cognitifs n’ayant pas encore de retentissement sur les activités ou l’autonomie. Ces troubles peuvent être considérés comme une première phase symptomatique de la maladie et les patients qui les présentent ont un risque plus élevé de développer un syndrome démentiel après une ou plusieurs année(s) de suivi. L’enjeu de cette formation est donc tout autant de sensibiliser les professionnels au repérage qu’à l’accompagnement des patients à risque ou en démence avérée.

Objectifs institutionnels / pour le cabinet libéral

  • Améliorer la prise en charge des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer
  • Maintenir au maximum les capacités des résidents / patients

Objectifs pédagogiques

  • Comprendre les mécanismes physiopathologiques en jeu lors d’une démence neuro-dégénérative, et plus particulièrement dans le cas de la maladie d’Alzheimer
  • Connaître le processus diagnostic (biologie, radiologie, psychométrie, clinique) et les diagnostics différentiels de la Maladie d’Alzheimer (Parkinson, AVC, démence vasculaire, Maladie de Lewy, démence fronto-temporale, dépression)
  • Comprendre les conséquences de la maladie d’Alzheimer ou d’une démence dans la vie quotidienne d’une personne qui en est atteinte et ses répercussions sur l’entourage, les aidants familiaux/naturels
  • Connaître les traitements médicamenteux et non médicamenteux mobilisables
  • Comprendre et prendre en charge les troubles psycho-comportementaux

Compétences visées

  • Comprendre les mécanismes physiopathologiques en jeu lors d’une démence neuro-dégénérative, et plus particulièrement dans le cas de la maladie d’Alzheimer
  • Connaître le processus diagnostic des démences (biologie, radiologie, psychométrie, évaluation clinique)
  • Connaître les diagnostics différentiels de la Maladie d’Alzheimer : Parkinson, AVC, démence vasculaire, Maladie de Lewy, démence fronto-temporale, dépression
  • Comprendre les conséquences de la maladie d’Alzheimer ou d’une démence dans la vie quotidienne d’une personne qui en est atteinte et ses répercussions sur l’entourage, les aidants familiaux/naturels
  • Connaître les stratégies médicamenteuses spécifiques (centrées sur la pathologie elle-même) et non spécifiques (centrées sur les symptômes annexes) des démences
  • Connaître les stratégies non médicamenteuses mobilisables et les mettre en œuvre au quotidien en tenant compte des ressources disponibles
  • Comprendre la différence entre démence et confusion et prendre en charge efficacement les troubles psycho-comportementaux accompagnant les démences
  • Assurer au quotidien une prise en charge adaptée des personnes en situation de pré-démence (stade MCI) comme celles en situation de démence avérée
  • Savoir accompagner en tant que de besoin l’entourage et les aidants naturels
  • Savoir travailler au sein d’une équipe pluridisciplinaire coordonnée afin d’accompagner en tant que de besoin les patients, leur entourage et les aidants naturels

Méthodes et outils pédagogiques

Les méthodes mises en oeuvre s’appuient sur les principes de la pédagogie pour adultes et mobilisent les modèles des sciences de l’éducation en écho à la complexité décrite par Morin. En fonction des séquences, sont utilisés les approches déductive et inductive, les modes d’apprentissage béhavioriste et le socio-constructivisme, l’évaluation-contrôle et le questionnement. En savoir plus…

Au regard des objectifs de la séquence, les outils utilisés peuvent être :

  • les échanges interactifs en plénières (tour de table, photolangage, etc…),
  • les diaporamas et projections de documents,
  • les mises en situation et jeux de rôles,
  • les études de documents (articles scientifiques, référentiels de bonne pratique, etc…),
  • les temps de réflexion (brainstorming, ateliers en sous-groupes, etc…),
  • la mobilisation des savoirs au cours de séquences de témoignages, de mise en oeuvre d’exercices, de co-construction de projets, de remplissage de questionnaires (pré-test et post-test en particulier),
  • etc…

Demandez le programme !

février 16, 2017